Contes de noël

Une ode à l’hiver et à la générosité

Durée 40 minutes, public familial, à partir de 5 ans

 

Conception et interprétation Eglantine Jouve

Regard extérieur Kamel Guennoun

Illustrations et créations papier Camille Dorman

Les cadeaux sont au centre de la fête de noël, mais ceux-ci sont-ils toujours matériels ? N’y a-t-il pas d’autres présents sous nos yeux tout aussi importants, que l’on oublie parfois et qui sont à renommer et à redécouvrir ? Les contes portent ce savoir là, celui de réenchanter nos cœurs et le monde… 

Alors en attendant noël, laissez-vous embarquer d’histoires en histoires, le long des chemins enneigés jusque très loin au cœur de la forêt, là où le moindre flocon de neige détient son lot de mystères et témoigne de la perfection des petites choses. Et sachez que l’histoire la plus simple, la plus naïve, propose déjà le plus grand des voyages, celui du rêve éveillé, de l’imaginaire, là où les mots de la conteuse réveillent les paysages endormis et les contrées de l’enfance…

Ce spectacle conçu en 2017 a été joué une cinquantaine de fois et a tourné notamment avec la Médiathèque Départementale de l’Hérault.  Si vous voulez contacter des personnes qui ont accueilli le spectacle pour avoir leurs retours n’hésitez pas à nous demander des contacts.

Le spectacle a été programmé par les communes, écoles ou médiathèques de : Adissan, Agel, Aumes, St Aunès, Aspiran, Balaruc les Bains, Béziers, Capestang, Cazilhac, Château Thierry, Cournonsec, Fabrègues, Fouzilhon, Frontignan, Gabian, Laurens, La Livinière, Le Crès, Lunas, Marseillan, Mèze, Montagnac, Nébian, Nissan-lez-Enserunes, Nizas, Onet le Château, Pézenas, Pinet, Pomerols, Sauvian, St André de Roquelongue, St Bauzille de Montmel, St Drézery, St Paul et Valmalle, St Thibery, Sauvian, Sumène, Teyran, Tressan, Viols le Fort…

Mais aussi à la Médiathèque Départementale Pierres Vives, à l’Hôpital Arnaud de Villeneuve à Montpellier, à la Cosmopolithèque de Béziers, au Théâtre l’Entresort à Narbonne, au Théâtre de La Plume à Montpellier, à la Ferme d’Auré à Roujan et à de nombreuses reprises chez l’habitant.